Rencontres artistiques à ciel ouvert

Du 29 mai au 18 août 2019

Avec ses huit artistes, le village accueille une série de performances arty qui rythmeront la belle saison. Sculptures géantes, création d’oeuvres d’art en live… 

 

 

custom_html_banner1

L’art énergise la Vallée Village et transforme ses ruelles en exposition à ciel ouvert. 

 

 

 

 

Dans un esprit arty et festif, les découvertes seront multiples, en dévoilant parmi les plus grands artistes de la scène contemporaine :

 

  • Le sculpteur Richard Orlinski et son célèbre ours polaire de 5m de haut
  • L’artiste peintre et sculptrice pop art, Laurence Jenkell, connue pour ses bonbons géants en bronze
  • L’artiste photographe Sylvie Barco qui, en live, recouvrira de collages sur la vie parisienne un mur de 4,5 mètres de long
  • Le street artiste à la renommée mondiale JonOne qui installera l’un de ses graffiti XXL
  • Le street artiste L’Atlas à l’univers hypnotique et l’un de ses travaux optiques
  • Le Diamantaire, artiste-artisan qui laisse une empreinte brillante partout où il passe. Pour la Vallée Village, il exposera un diamant géant
  • Monsieur Chat, et sa sculpture chat au vaste sourire
  • Clément Mougel enfin et son travail explosif en couleur

 

 

BIOGRAPHIE DES ARTISTES

1. M. CHAT

960x540_mchat.jpg

 

Chat perché sur les toits de Paris, Chat orange qui tout le temps sourit, Chat bien plus qu’un simple graffiti. C’est en effet de l’effigie du street artist M.CHAT que l’on parle ici. De son vrai nom Thoma Vuille, l’artiste franco-suisse tapisse les murs depuis 1997 avec son félin au sourire béant. Né en 1972 en Suisse, dans le Canton de Neuchâtel, il commence la peinture dès l’âge de 15 ans et étudie à l’Institut des Arts Visuels d’Orléans de 1995 à 2001, mais va très vite y préférer les allées de la ville pour créer. C’est durant un atelier auquel assiste le futur graffeur, au sien d’une école à Orléans, que va se provoquer le déclic, lorsque qu’une petite fille se met à dessiner cet animal de compagnie. Thoma Vuille va alors reprendre cette illustration à son compte et en faire M.CHAT. Faisant de cette créature énigmatique sa marque de fabrique, ou plutôt sa patte artistique, il va jusqu’à en devenir indissociable.

En savoir plus

2. LAURENCE JENKELL

960x540_jenkell.jpg

 

Artiste française contemporaine autodidacte, Laurence Jenkell (née le 31 décembre 1965) vit et travaille à Vallauris, dans les Alpes-Maritimes, en France. Elle crée des sculptures depuis les années 1990. Jenkell est connue pour ses sculptures de Bonbons aux couleurs éclatantes. Elle sculpte des bonbons plus grands que nature, de couleurs vives et de tailles variées, dans des matériaux tels que le bronze, le plexiglas, l’aluminium et le marbre. Plus qu’un médium, le bonbon interprété par Laurence Jenkell est devenu un langage. Ses œuvres s’inscrivent dans une réflexion et un processus culturel : le sujet du Bonbon alliant simplicité et universalité, et à travers les sculptures Bonbons, une interrogation sur la question de l’identité d’une nation.

En savoir plus

3. CLÉMENT MOUGEL

960x540_clement.jpg

 

Clément Mougel est un artiste contemporain né le 7 septembre 1986 à Compiègne, en France. Connecté depuis son plus jeune âge avec la peinture, le théâtre et la musique. Inspiré par Picasso, Chagall… Basquiat. Brisant les règles établies, il transcrit à travers son pinceau la vision floue et abstraite de la société dans laquelle nous vivons. Le geste expressionniste de Clément décrit des perspectives émotionnelles constamment en mouvement. «Je veux montrer les gens de l’intérieur... pas de l’extérieur.» Il nous fait découvrir un univers visuel et un langage dans lesquels il croise un expressionnisme abstrait, un graffiti inspirant, un certain contrôle architectural et mathématique et une symétrie cachée sous un esthétisme résolument moderne et coloré.

En savoir plus

4. JONONE

960x540_jonone.jpg

 

Évoquant ses jeunes années, JonOne aime à invoquer cette image mythique, ce souvenir fondateur et originel : la traînée éblouissante de couleur et de vitesse laissée par une rame de métro taguée… Comme une révélation. Ce sera donc la rue. Le graffiti. Les tunnels. Persécuté économique, dominé par des instances et un environnement qui méprise ses origines afro-américaines et hispaniques, le jeune John embrasse la subversion comme on entre en résistance : il se rebelle d’instinct, refusant en bloc une vie qui n’aurait su être sienne, une vie qui l’aurait symboliquement mis à mort… Alors qu’il dévore aujourd’hui son deuxième demi-siècle à pleines dents, JonOne maintient cette ligne de vie avec une vivacité intacte « La force de la rue emportait tout. La rue m’excitait ».

En savoir plus

5. L’ATLAS

960x540_atlas.jpg

 

Jules Dedet, plus connu sous le nom de « L’Atlas », est un artiste français de street art né en 1978. Méticuleux, à la recherche d’une certaine pureté tant dans la forme que dans le choix des couleurs utilisées, L’Atlas exprime à travers sa vie et son art la philosophie asiatique de la dualité comme source de complémentarité. A travers ses œuvres presque hypnotiques, on retrouve une dichotomie entre le noir et le blanc. Refusant des études académiques et une vie conformiste, il abandonna ses études d’histoire de l’art pour se consacrer entièrement à son amour de l’écriture. 

En savoir plus

6. LE DIAMANTAIRE

Screenshot_20190410-200514_Instagram.jpg

 

Depuis 2011, Le Diamantaire a posé plus de 1800 œuvres en forme de diamant dans les rues des grandes villes du Monde. Street artiste, il est aussi spécialiste du travail des matières tel le métal, le miroir et le verre qui composent ses sculptures murales. La création de ces diamants se réalise à partir de morceaux de verre récupérés de la rue et retravaillés par la main de l’artiste. Rendus à la rue, ils renaissent sous forme de diamants. Ces réalisations qui scintillent attirent notre regard. Elles attisent aussi notre convoitise puisque chaque diamant posé dans la rue est une œuvre numérotée et signée par l’artiste. Nous éprouvons alors le désir sans le savoir de posséder le verre que nous avions jeté. En donnant ici une seconde vie aux éléments, Le Diamantaire nous interroge sur la valeur que nous accordons aux choses qui nous entourent. De l’éphémère de l’usuel à l’éternité de l’œuvre, c’est notre perception du matériel quotidien qui évolue.

En savoir plus

7. RICHARD ORLINSKI

bio-richard-orlinski1-1.jpg

 

C’est en 2004 que Richard Orlinski décide de se consacrer pleinement à l’art. Imprégné de pop-culture, l’artiste crée alors un univers coloré inspiré des animaux les plus sauvages et d’objets iconiques ayant marqué leur génération. Animé par la volonté de démocratiser l’art en le rendant accessible au plus grand nombre, Richard Orlinski est un passionné qui a su s’affranchir de nombreux obstacles, se dépasser pour se réinventer sans cesse. Sa volonté de populariser l’art se traduit aussi par l’envie de susciter une émotion immédiate, chez les petits comme les grands. Loin des diktats du milieu de l’art contemporain, les œuvres de l’artiste crient pour lui ! Amoureux de l’art sous toutes ses formes, le sculpteur dynamite les idées reçues et n’hésite pas à décloisonner les formes d’expressions artistiques.

En savoir plus

8. SYLVIE BARCO

960x540_barco.jpg

 

Née en 1973 à Boulogne-Billancourt, Sylvie Barco est une photographe plasticienne inscrite dans la mouvance du streetart. Depuis près de 25 ans, les murs, son seul sujet, charpentent son œuvre bâtie au cœur des villes, cadre exclusif de son travail artistique. Formée à Icart photo dont elle sort major de sa promotion en 1995, Sylvie Barco s’exerce d’abord à la photographie de studio avant d’investir la rue, le regard aimanté par les détails urbains. La rue qu’elle ne quittera plus, source intarissable de son inspiration, où cheminent encore aujourd’hui ses projets artistiques. Sylvie Barco débute sa carrière avec la série photographique « Shores », sélectionnée et remarquée dans diverses expositions (Photobis, Bourse du Talent, Punto de Vista à Barcelone, Photoespana à Madrid…). Paradoxalement, la photographe de la ville y explore les bords de mer du Nord de la France en focalisant son regard non sur l’immensité de l’horizon ou l’étendue presque sans fin des plages abandonnées, mais sur un détail urbain, oublié au premier plan, seul témoin de l’empreinte laissée par les Hommes avant leur désertion.

En savoir plus

Tags: Artistes Rencontres Art

Top