Les livres à deux places

Exposition inédite

Du 1 juin au 26 août, La Vallée Village se transforme en bibliothèque en plein air. Au programme : une balade culturelle pour redécouvrir les plus grands opus de la littérature, transformés en bancs illustrés pour flâner.

Un quizz littéraire accompagnera l’exposition. Et si vous avez tout bon, votre bulletin participera au tirage au sort final du 31 août. Le lot à gagner ? Une carte cadeau d’une valeur de 500 €. De quoi réviser immédiatement ses classiques !

Cet été c’est dans les belles-lettres que La Vallée Village trouve sa source d’inspiration pour une exposition ludique et enrichissante organisée en partenariat avec l’association « Lire et faire lire », présidée par l’écrivain Alexandre Jardin. Des classiques de Jules Verne à Arthur Rimbaud, en passant par Gustave Flaubert, nous vous invitons à plonger au cœur des plus beaux romans. Une vingtaine d’œuvres en forme de livre ouvert sont ainsi installées dans les allées du Village et mettent à l’honneur la littérature française.

Les œuvres feront l’objet d’une vente aux enchères au profit de l’association « Lire et faire lire » en automne.

Apolinnaire-Yumiko-Kimura-et-Jun-Sato-dos-les-livres-a-deux-places_960x540.jpg

Vienne la nuit sonne l'heure ; les jours s'en vont je demeure.

Guillaume Apollinaire, Le Pont Mirabeau

L’AUTEUR : GUILLAUME APOLLINAIRE

En 1913 Guillaume Apollinaire connait un premier succès avec Alcools qui rassemble tous ses poèmes depuis 1898. Puis il publie Peintres cubistes, méditations esthétiques.
En 1918, publication de Calligrammes (poèmes de la paix et de la guerre en forme de dessins et non soumis aux vers et aux rimes), dont Guillaume Apollinaire est l’inventeur.

Guillaume Apollinaire fait découvrir les avant-gardes de son époque : l’art naïf, l’art nègre, le fauvisme, le cubisme et est considéré comme un précurseur du surréalisme dont il a créé le nom. Pour Guillaume Apollinaire, la création n’est fondée sur aucune théorie, mais doit venir de l’imagination et de l’intuition et se rapprocher le plus possible de la vie, de la nature. L’art doit avoir pour fondement la sincérité de l’émotion et la spontanéité de l’expression : l’une et l’autre sont en relation directe avec la vie, qu’elles s’efforcent de magnifier esthétiquement.

L'OEUVRE : LE PONT MIRABEAU

Ce poème fait partie du recueil Alcools où il figure en deuxième position entre Zone et La Chanson du mal-aimé. Ce poème a été écrit en 1912 à la fin de la liaison orageuse (de 5 ans) avec la peintre Marie Laurençin.
Il traite de la disparition de l’amour avec le passage du temps, dont la métaphore est l’écoulement de la Seine sous le pont Mirabeau.

LES ARTISTES : Yumiko Kimura et Jun Sato

Yumiko Kimura et Jun Sato sont mariés. Ils ont quitté Tokyo pour Paris il y a quelques années et sont devenus des experts dans l’art du verre et du miroir. Ils ont choisi le Pont Mirabeau, car « c’est un poème très connu -même au Japon- qui raconte la Seine, symbole de Paris ».

Principales expositions personnelles et collectives : Galerie Studio Laboratorio di Anna Virando à Turin // Galerie Mitsukoshi à Kagoshima au Japon // Réalités nouvelles Hors les Murs (Belgrade, Pékin) // Salon de Tokyo // Carrément 2/3/4/5, espace Christiane Peugeot à Paris // Abstract Photography à Kyoto au Japon // Abstract Project à Paris.

Apollinaire a également inventé la technique du « calligramme », qui désigne des figures par lettres. C’est cette technique que les 2 artistes ont choisi d’utiliser pour décorer le banc devant, et pour le dos ils ont assemblé, des milliers de petites pièces de miroirs, sélectionnées une par une, à la façon d’une mosaïque. Un magistral travail de précision pour un rendu magique !

Baudelaire-Patrick-Appéré_690x540.jpg

Allume ta prunelle à la flamme des lustres; - Allume le défi dans le regard des rustres.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal

L’AUTEUR : CHARLES BAUDELAIRE

Tourné vers le classicisme, nourri de romantisme, à la croisée entre le Parnasse et le symbolisme, chantre de la « modernité », Charles Baudelaire est reconnu comme un écrivain majeur de l’histoire de la poésie française pour son recueil Les Fleurs du Mal qu’il aura mis sa vie entière à façonner Au coeur des débats de son époque sur la fonction de la littérature , Baudelaire détache la poésie de la morale, la proclame tout entière destinée au Beau et non à la Vérité.

L'OEUVRE : LES FLEURS DU MAL

Recueil de 100 poèmes, publiés le 25 juin 1857 à Paris. Ces poèmes sont répartis en 5 sections : Spleen et Idéal, Le Vin, Les Fleurs du Mal, La Révolte et La Mort.
Les Fleurs du Mal ne sont pas une succession de poèmes qui prennent place au fur et mesure de l’inspiration de l’auteur.
Baudelaire les a disposés suivant un itinéraire bien précis, ainsi qu’il l’écrit dans une lettre célèbre adressée en 1861 à Vigny : « le seul éloge que je sollicite pour ce livre est qu’on reconnaisse qu’il n’est pas un pur album et qu’il a un commencement et une fin ».

L’ARTISTE : PATRICK APPÉRÉ

Patrick Appéré a cette faculté heureuse de pouvoir toucher à tout avec talent. « Paddy » aime varier les expériences, les supports et les techniques. Travaillant aussi bien pour la publicité, l’architecture, la télévision , le cinéma, la presse, l’édition, il pratique également le tatouage, la peinture, la gravure et le street art. Il aime le partage et la découverte, ce qui fait aussi l’essence de la littérature. L’artiste a pour habitude de laisser son livre une fois lu dans le train, sur un banc (!) ou sous les boîtes aux lettres de son hall. Paddy pense que le livre doit poursuivre sa vie, sa fonction de divertir, d’informer, d’émerveiller, de faire réfléchir, de découvrir, d’instuire ou autres. C’est donc tout naturellement et avec grand plaisir qu’il a accepté de participer à cet événement mêlant art pictural et littérature, l’occasion de rendre hommage à nos classiques.

Buffon-JEANJEROME_960x540.jpg

L'affection maternelle est un sentiment plus fort que celui de la crainte, et plus profond que celui de l'amour, puisque cette affection l'emporte sur les deux dans le coeur d'une mère.

Buffon, L’Histoire naturelle des Oiseaux

L’AUTEUR : BUFFON

Son nom est lié à la localité de Buffon, en Côte-d’Or, dont la seigneurie fut acquise par la famille Leclerc. Né dans une riche famille de la noblesse de robe, Buffon fait des études secondaires dans un collège de jésuites, étudie le droit à l’Université de Dijon et la médecine, la botanique et les mathématiques à Angers.
En 1734, il entre à l’Académie des sciences comme « adjoint- mécanicien ». Il s’intéresse à tous les domaines de la nature , utilise les mathématiques comme un outil et effectue des recherches sur les organes reproducteurs des animaux. Nommé Intendant du Jardin du Roi en 1739, Buffon va agrandir ce jardin et en enrichir sans cesse les collections, tout en travaillant à son Histoire naturelle. L’Académie française lui ouvre ses portes en 1753 et il sera membre de toutes les grandes académies européennes. Buffon souhaite faire oeuvre de vulgarisation et être lu par le plus grand nombre. Il est considéré par ses contemporains comme un grand écrivain et même un grand poète. Son Histoire naturelle remportera un succès considérable, rivalisant avec l’Encyclopédie de Diderot (le plus gros succès d’édition européen du siècle). Son approche est celle d’un philosophe : Buffon ne se contente pas de décrire les espèces, il note systématiquement pour chaque individu son environnement, son histoire, ses moeurs. En réunissant plusieurs espèces voisines physiologiquement, mais de moeurs ou d’habitat différents, il constitue des familles ayant une unité biologique. Pour lui, ces familles sont issues d’une espèce unique qui se serait diversifiée avec le temps, sans cependant modifier les caractères biologiques essentiels. Ainsi pressent-il la théorie de l’évolution sans cependant adhérer à l’hypothèse du transformisme présentée par Maupertuis en 1751 : il attribue ces variations à un rassemblement spontané de « molécules organiques ».

L'OEUVRE : LES OISEAUX

Considérée comme un des plus beaux livres d’ornithologie de tous les temps, l’Histoire naturelle des Oiseaux de Buffon fait partie des trésors de la bibliothèque de Louis Médard. Publiée par l’Imprimerie royale de 1771 à 1786, elle est composée de 10 volumes, rassemblant 1008 planches colorées. Attachant une importance particulière aux illustrations, Buffon confie cette tâche à François-Nicolas Martinet ,dessinateur et graveur au Cabinet du Roi. Ses planches allient réalisme et esthétique, avec un soin particulier pour les couleurs du plumage des oiseaux représentés.

L’ARTISTE : JEANJÉRÔME

L’univers de JEANJÉRÔME ? des couleurs franches appliquées, juxtaposées à un travail subtil de demi-teintes : une géométrie volubile des fluorescences arrondies dans une explosion de formes. JEANJÉRÔME s’est d’abord essayé à l’art du Tag, du graffiti et de la sculpture. Son point de départ ? le Street Art mais aussi l’Art nouveau. Il en apprécie les courbes, l’audace colorée, l’aspect décoratif. JEANJÉRÔME aime partager son art de la « performance live », marquer l’espace urbain de son empreinte. Pour lui, tout support fait sens, dès lors qu’il introduit dans notre quotidien la possiblité de l’art.Sous sa griffe, se dégagent une énergie, une créativité qui en fonction des supports, s’adaptent aux textures dans un mouvement orchestral urbain et élégant.

Dumas-Karl-Lagasse_960x540.jpg

En général, on ne demande de conseils, disait-il, que pour ne pas les suivre ; ou, si on les a suivis, que pour avoir quelqu'un à qui l'on puisse faire le reproche de les avoir donnés.

Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires

L’AUTEUR : ALEXANDRE DUMAS

Le père d’Alexandre Dumas est un général métis de Saint-Domingue qui meurt quand Alexandre a 4 ans, ce qui a rendu son enfance malheureuse.

En 1822, départ pour Paris, une nouvelle vie pour Alexandre qui découvre la Comédie Française. Sous la protection du général Foy, il travaille au secrétariat du duc d’Orléans.

1824 : naissance de son fils, Alexandre (futur auteur de La Dame aux Camélias) et l’année de son premier succès : La Chasse et l’Amour, un vaudeville écrit avec Adolphe de Leuven.

1828 : Son premier drame historique, Henri III et sa cour, connaît également un grand succès. Alexandre Dumas devient célèbre mais dilapide ses revenus. Il commence alors à écrire des romans feuilletons dont le succès est tel qu’ils sont payés 3 francs la ligne (au lieu des 30 sous habituels!). Alexandre Dumas est un auteur extrêmement prolifique avec l’aide notoire de ses « nègres » en particulier Auguste Maquet, qui a participé à la plupart de ses oeuvres. Ne cherchant pas le style, Dumas puise son inspiration dans les grandes heures de l’historiographie française, du règne de Louis XV à la Révolution, et capte l’attention du lecteur par ses intrigues fallacieuses et ses croquis de personnages hauts en couleurs.

En 2002, les cendres d’Alexandre Dumas sont transférées au Panthéon et rejoignent celles de Voltaire, Rousseau, Hugo et Zola.

L'OEUVRE : LES TROIS MOUSQUETAIRES

Le roman raconte les aventures d’un Gascon impécunieux de 18 ans, d’Artagnan, venu à Paris pour faire carrière dans le corps des mousquetaires. Celui-ci se lie d’amitié avec Athos, Porthos et Aramis, mousquetaires du roi Louis XIII. Ces 4 hommes vont s’opposer au 1er ministre, le cardinal de Richelieu et à ses agents, dont le comte de Rochefort et la belle et mystérieuse Milady de Winter, pour sauver l’honneur de la reine de France Anne d’Autriche. Avec ses nombreux combats et ses rebondissements romanesques, Les Trois Mousquetaires est l’exemple type du roman de cape et d’épée .Il a fait l’objet de très nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision.

L’ARTISTE : KARL LAGASSE

Karl Lagasse s’est fait connaître en 2009 grâce à ses sculptures One Dollar. La même année, Artprice le classait parmi les dix meilleurs sculpteurs du monde de moins de 30 ans. En 2010, 1ère sculpture monumentale de cheval à l’occasion du championnat du monde équestre à Lexington (États-Unis). En 2012, Karl réalise une autre sculpture monumentale pour le 65e festival de Cannes, oeuvre qui a été signée par tous les artistes du festival. En 2015 , Maserati, dans le cadre de l’Art Paris Art Fair, lui commande une installation monumentale : A Piece of Heaven on Earth. Cette installation se compose d’une Maserati couverte d’un film blanc et d’une statue de Jésus Christ, aux pieds desquels plusieurs sculptures de dollar représentent le remboursement de la plus grande dette de l’humanité.
En 2017, le Festival du Film Américain de Deauville fait appel à Karl Lagasse pour réaliser les 13 Trophées de la 43e édition du Festival, inspirés de son oeuvre Cryptogramme One.

Flaubert-et-Michel-lLoeb_960x540.jpg

L'Art, en de certaines occasion, ébranle les esprits médiocres; et des mondes peuvent êtres révélés par ses interprètes les plus lourds.

Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet

L’AUTEUR : GUSTAVE FLAUBERT

Gustave Flaubert a marqué la littérature universelle par la profondeur de ses analyses psychologiques, son souci de réalisme, son regard lucide sur les comportements des individus et de la société, et par la force de son style dans ses grands romans. À la fois contesté (pour des raisons morales) et admiré (pour sa force littéraire) de son temps, il apparaît aujourd’hui comme l’un des plus grands romanciers de son siècle. Très préoccupé d’esthétisme, Flaubert testait ses textes en les soumettant à la fameuse épreuve du « gueuloir », qui consistait à les lire à pleine voix, parfois pendant des heures. Enfin, son regard ironique et pessimiste sur l’humanité fait de lui un grand moraliste. Son Dictionnaire des idées reçues donne un aperçu de ce talent.

L'OEUVRE : BOUVARD ET PÉCUCHET

Dès 1872, Flaubert songe à écrire une vaste raillerie sur la vanité de ses contemporains. Pour ce livre qui sera publié dans l’année 1881, un an après sa mort il aura collecté une impressionnante documentation de 1500 ouvrages !
Par une chaude journée d’été à Paris, 2 hommes, Bouvard et Pécuchet, se rencontrent par hasard sur un banc (!..) et font connaissance. Ils découvrent que non seulement ils exercent le même métier (copiste), mais en plus qu’ils aimeraient tous deux vivre à la campagne. Un héritage fort opportun va leur permettre de changer de vie. Ils reprennent une ferme, non loin de Caen et se lancent dans l’agriculture. Leur inaptitude ne va engendrer que des désastres. Ils vont s’intéresser à la médecine, la chimie, la géologie, la politique, avec les mêmes difficultés. Lassés par tant d’échecs, ils retournent à leur métier de copiste.
Critiquant les idées reçues, Flaubert montre que, contrairement à ce que pense Hegel, l’Histoire n’a pas de fin, elle est un éternel recommencement : les deux compères, qui étaient copistes au début du roman, retournent à leur état.

L’ARTISTE : MICHEL LOEB

Michel Loeb a une formation de diamantaire ! Il se consacre à la peinture après sa rencontre avec le célèbre marchand d’art Félix Vercel, qui le prend sous contrat et l’expose à Paris, à New York et à Tokyo. La mode est alors à l’art naïf et son oeuvre connaît un grand succès auprès des acteurs et des écrivains. Aujourd’hui, l’artiste s’est installé à Oppède et est représenté par la Galerie Pascal Lainé à Ménerbes en Vaucluse Michel Loeb a participé avec joie aux Livres à deux Places car l’idée lui semble bien bonne et il est un amateur de « belles lectures » , dont bien sûr « Bouvard et Pécuchet ! »

Galerie Pascal Lainé
15, rue Sainte Barbe
84560 Ménerbes
fixe +33 (0)4 90 72 48 30
port +33 (0)6 61 89 74 12
e-mail gpl.gordes@orange.fr

Gainsbourg-Pierre-Ziegler_960x540.jpg

Et c'est ainsi sur un lit de camp au fond d'une piscine vide où tombaient des étoiles diffuses, que les seuls mots d'amour qu'il m'arriva jamais de prononcer dans ma vie le furent à l'oreille de cette petite sourde-muette.

Serge Gainsbourg, Evguénie Sokolov

L’AUTEUR : SERGE GAINSBOURG

Serge Gainsbourg est né dans une famille d’immigrants russes, juifs, peintres et musiciens, que la guerre de 1940 oblige à fuir et à se cacher. Peu de gens savent que la première passion de Serge Gainsbourg est la peinture qu’il considérait comme « un Art Majeur ». Il donna même des cours de dessin ! A 17 ans, il s’inscrit à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, rue Bonaparte dans un atelier préparatoire d’architecture. Nouvelle initiation, à la rigueur cette fois, à la perfection du nombre d’or, à la beauté des lignes pures. Mais l’année suivante, en maths, le jeune élève est complètement largué, malgré les leçons particulières payées par son papa. Un bizutage sordide, lui qui a déjà tant de mal à tolérer la promiscuité, achève de le dégoûter. Au bout de deux ans, moins peut-être, il renonce définitivement à la peinture pour la chanson. Il prend alors le pseudonyme de Gainsbourg en hommage au peintre Gainsborough.
Personnalité singulière de la culture française, Serge Gainsbourg était bien plus qu’un chanteur. « L’homme à la tête de chou » était avant tout un immense mélodiste et un auteur de génie qui savait manier la langue française avec un talent très personnel.. et très provocateur.

L'OEUVRE : EVGUÉNIE SOKOLOV

Evguénie Sokolov est un roman écrit par Serge Gainsbourg en grande partie pour se venger de sa carrière de peintre écourtée. Publié chez Gallimard en 1980.
Evguénie Sokolov est un jeune peintre français d’origine slave, talentueux, reconnu, chef de file du courant de l’hyperabstraction, qui doit son succès à ses “vents” : il peint en profitant des vibrations offertes par ses pets.
L’histoire de ce livre est très surprenante. Il fallait avoir l’idée et le culot d’écrire un livre entier sur un peintre pétomane mais qui d’autre que Gainsbourg aurait pu le faire ?
Ce livre colle parfaitement avec le célèbre chanteur : sans complexes, provoquant, drôle et poétique tout à la fois.

L’ARTISTE : PIERRE ZIEGLER

Pierre Ziegler est un peintre contemporain français issu de la figuration libre, influencé par les arts premiers et le graffiti. Son approche intuitive est très proche de l’art brut. Son oeuvre est un hommage à Serge Gainsbourg, l’écrivain. Pour Pierre Ziegler, ce roman est un chef d’oeuvre d’écriture, malheureusement trop peu connu du grand public. Il s’agit d’un conte parabolique que l’on peut apparenter à une critique de l’art dans une écriture incisive et provocatrice : une oeuvre hors normes, inclassable et passionnante.

Garcin-Chabert_960x540.jpg

S'exercer à fermer les yeux est aussi important qu'apprendre à les ouvrir.

Jérôme Garcin, Le Voyant

L’AUTEUR : JÉRÔME GARCIN

Jérôme Garcin est le petit-fils du médecin neurologue Raymond Garcin (1897-1971) marié à l’actrice Anne-Marie Philipe, fille de l’acteur Gérard Philipe. Jérôme Garcin dit sa fierté de descendre de médecins dévoués et passionnés, animés d’une vraie bonté et d’une grande attention envers leurs patients, cliniciens humanistes, souvent de grande culture littéraire, bien loin de la médecine technicienne et technocratique qui domine aujourd’hui.
En 1962, Jérôme Garcin perd son frère jumeau Olivier. Il lui consacrera un récit paru en 2011 : Olivier. En 1973, son père Philippe Garcin, éditeur aux Presses universitaires de France (PUF), meurt d’un accident de cheval à l’âge de 45 ans. Il lui consacrera son premier roman, La Chute de cheval. Il se sent depuis «escorté par deux ombres qui se ressemblent». Jérôme Garcin fait sa scolarité au lycée Henri-IV à Paris avant d’entreprendre des études de journalisme. Il travaille ensuite pour le journal L’Événement du jeudi. En 1989, il succède à Pierre Bouteiller pour animer l’émission « Le Masque et la Plume » de France Inter dont il deviendra plus tard également le producteur. Il occupe aussi les fonctions de directeur adjoint de l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur et collabore au journal « Service littéraire ». Ancien membre du jury du Prix Décembre, il est nommé à celui du Prix Renaudot en mars 2010.
La même année, il fait partie du jury du prix Françoise-Sagan.

L'OEUVRE : LE VOYANT

Ce livre raconte la vie d’un homme «de lumière», Jacques Lusseyran, devenu aveugle à 8 ans, fondateur d’un réseau de Résistance à 17ans, «fou de littérature, amoureux de la langue du XVIIIe siècle».
Il meurt à 47 ans en 1971, tombé dans un oubli presque total. Cet oubli motive ce livre dont le personnage est tout simplement incroyable et vrai. Incroyable aveugle, en effet, dont la vie se consume comme une poudre vive et dont la cécité anime une force et un optimisme intérieurs, un temps brulés par la détention à Buchenwald, puis retrouvés dans l’amour de la littérature et des femmes.

L’ARTISTE : CHABERT 4

Chabert 4 est un artiste normand de 33 ans. Il vit et travaille à Granville depuis 7 ans. Il peint principalement sur de grandes toiles à l’acrylique. Il a étudié à l’école des Beaux-arts mais c’est surtout par lui-même qu’il a continué à acquérir différentes techniques et à parfaire sa créativité. Chabert 4 trouve son inspiration dans le street art, la figuration libre, l’art brut, la bande dessinée… Dans ses peintures autour du sujet principal, viennent s’articuler différents écrits et symboles qui renvoient à la société de consommation, la sexualité, la mort, le tout agrémenté d’une certaine touche d’humour. Ses peintures hautes en couleurs contrastent avec les thèmes parfois durs de ses oeuvres. En parallèle, Chabert 4 exerce le métier de moniteur-éducateur. Il est donc sensible à l’idée d’une éducation pour tous et au combat contre l’illettrisme.
L’artiste a choisi ce livre, car il met en parallèle une personne qui a perdu son acuité visuelle et qui développe ses autres sens, et son regard d’artiste plasticien dont la vue est le premier outil.

Frain-Françoise-Vallée-Tuset_960x540.jpg

Il y a eu beaucoup trop de silences dans notre histoire. Pourtant c'est une histoire dans tous les sens du terme. Une histoire ainsi qu'on l'entend maintenant, une histoire d'amour.

Irène Frain, La fille à histoires

L’AUTEUR : IRÈNE FRAIN

Irène Frain obtient l’agrégation de lettres classiques en 1972. De 1972 à 1981 elle enseigne les lettres classiques aux lycées de Lagny-sur-Marne, de Champigny-sur-Marne puis le latin et la littérature latine à l’université de la Sorbonne à Paris. Irène Frain consacre son premier roman à une fresque épique de l’Inde du XVIIIe siècle. Le Nabab connaît un succès foudroyant et les romans suivants consacrent le talent d’Irène Frain : sens aigu de l’intrigue, écriture tantôt sèche tantôt flamboyante, don de faire vivre le lecteur en empathie avec ses personnages, humour certain, imagination foisonnante. De roman en roman, l’intérêt des lecteurs pour ses écrits et l’originalité de sa personne ne se sont jamais démentis. On note dans l’oeuvre d’Irène Frain, 2 courants profonds : une passion pour les enjeux inhérents à la condition féminine et une prédilection accusée pour l’Orient — les deux se recoupant souvent.

L'OEUVRE : LA FILLE À HISTOIRES

La romancière livre au lecteur sa vérité, à l’heure où l’aprèsguerre a marqué les familles, avec des soucis d’argent, des logements exigus… Quand le n°3 d’une famille, Irène, naît, c’est au plus mauvais moment On entre en plein coeur d’un projet : réhabiliter la mère en creusant au plus profond d’une vie. Les pages où Irène brosse le portrait de cette femme qui a toujours eu du mal à aimer cet enfant non désiré, qui prenait un plaisir fou à raconter des histoires, sont lourdes d’affection rentrée, de lucidité sans cesse revivifiée par le souvenir. Irène décrit une mère vaillante mais très opposée à ce que sa fille puisse un jour écrire sur eux tous. La mère pourtant sera fière de ce que sa fille est devenue : un écrivain, un vrai.

L’ARTISTE : FRANÇOISE VALLÉE TUSET

"Les toiles de Françoise Vallée Tuset sont toutes éclaboussées des couleurs de l’arc en ciel. Elles y gardent la trace du passage, des jaillissements des laves du volcan, de l’explosion créative. Françoise Vallée Tuset laisse à voir le ciel et l’eau, mais aussi la terre comme un miroir éclaté, brisé qui raconte l’histoire du ciel. Par son geste, Françoise fait naître une réelle poétique de l’abstraction. Comme une trace soudaine, matérialisée, de l’énergie créatrice, elle saisit une impression toujours désignée comme fugitive. Ce dialogue est le même et pourtant si différent. Il tisse un vrai lien, celui du rêve et du sentiment. A partager. Vraiment."

Jean-Paul Claverie
Conseiller du Président
LVMH/Moët Hennessy. Louis Vuitton

Guitry-et-Tristam_960x540.jpg

On nous dit que nos rois dépensaient sans compter, - Qu'ils prenaient notre argent sans prendre nos conseils. - Mais quand ils construisaient se semblables merveilles, - Ne nous mettaient-ils pas notre argent de côté?

Sacha Guitry, Si Versailles m’était conté

L’AUTEUR : SACHA GUITRY

Sacha Guitry a eu une vie extraordinaire. Fils de Lucien Guitry qui fut le plus grand comédien de son temps et de Renée de Pontry, comédienne, Sacha grandit dans l’amour du théâtre.
Son oeuvre lui a apporté la gloire et le succès à la mesure de son immense talent. Sacha Guitry a réalisé 36 films (dont 17 tirés de son théâtre et 19 à partir de scénarios originaux) et écrit 124 pièces de théâtre. Guitry, c’est tout l’esprit français de la première moitié du XXe siècle. Spécialiste de l’amour à la scène, mais aussi à la ville (il eut 5 épouses !) Sacha Guitry déclina le thème avec une vraie subtilité, voire une noirceur, que ses contemporains n’ont pas toujours su percevoir sous la légèreté de la forme. Collectionneur averti, il n’hésita pas à mettre aux enchères de très belles pièces au profit d’oeuvres caritatives.

L'OEUVRE : SI VERSAILLES M’ÉTAIT CONTÉ

Le film, réalisé à partir du livre du même nom, retrace l’histoire du château de Versailles depuis ses origines jusqu’à la Révolution française, est le fruit du contexte particulier lié au conflit mondial dont la France se relève difficilement. Sacha Guitry cherche aussi à faire taire certains de ses détracteurs qui lui reprochent son attitude ambiguë à l’égard de l’occupant pendant la guerre.

Un casting « historique » : Sacha Guitry dans le rôle de Louis XIV, Jean Marais est Louis XV, Brigitte Bardot : Mademoiselle de Rosille, Micheline Presle : la Pompadour, Jean Louis Barrault : Fénelon, Gérard Philipe : d’Artagnan, Edith Piaf : une révolutionnaire du peuple.

L’ARTISTE : TRISTAM

Tristam est un artiste français touche-à-tout et hyperactif.Icône du Paris punk des années 1980, il fonde le collectif de peintres « Les musulmans fumants ». Depuis 1992, il travaille en tant que peintre indépendant. La marque de fabrique de Tristam réside en sa curiosité insatiable. Avide de nouvelles expériences, l’artiste peint de la même manière qu’il vit au quotidien : avec passion, avec fougue et avec rage. Ses réalisations rassemblent les codes du street art, de l’illustration, de la culture pop et ceux qu’il s’est lui-même forgés tout au long de sa carrière. Véritable ode à la vie et à ses plaisirs, ses toiles sont sensuelles et explosives. Il a choisi ce film de Guitry car « il aime lire, il aime les récits historiques, et ce livre comble ces 2 choses ». L’illustrer a été pour lui une joie.

Jardin-et-Leina-Picto_960x540.jpg

T’es-tu au moins demandé quel aiguillon m’a poussé à agir comme je l’ai fait ? Pourquoi je n’ai reculé devant rien ? Parce qu’il y a six mois, je t’ai retrouvée exsangue à l’hôpital. J’ai compris alors qu’il y avait urgence à s’aimer avant que la mort ne nous sépare.

Alexandre Jardin, Le Zèbre

L’AUTEUR : ALEXANDRE JARDIN

Alexandre Jardin est écrivain et cinéaste. Il a suivi les traces de son père Pascal Jardin, écrivain et scénariste , surnommé « le Zubial ». Diplômé en sciences politiques, Alexandre écrit à l’âge de 20 ans Bille en tête. Un premier jet réussi qui lui vaut le Prix du premier roman. En 1988, il se voit attribuer le prix Fémina pour Le Zèbre, qui sera adapté au cinéma en 1992 par Jean Poiret.
En 1993, il réalise son premier film, Fanfan, relatant l’histoire d’un homme qui refuse de déclarer sa flamme à une femme prénommée Fanfan, dont il est éperdument amoureux .
Parallèlement, Alexandre Jardin travaille à la télévision en tant que chroniqueur littéraire dans l’émission «Nulle part ailleurs» sur Canal+, aux côtés d’Antoine de Caunes et de Philippe Gildas.
En tant qu’écrivain, ses principaux thèmes sont l’amour à la Feydeau et la pédagogie. Il aborde la peur de la monotonie et le regain de la première flamme amoureuse. Des enfants émerveillés sont souvent mis en scène.
En 2011, paraît Des gens très bien, dans lequel Alexandre Jardin évoque les relations de son grand-père Jean Jardin avec le régime de Vichy.
Tout au long de sa carrière, Alexandre Jardin mène une vie associative active. En 1999, il crée l’association « Lire et faire lire » avec le journaliste Pascal Guénée.
En 2002, il est à l’origine de l’association « Mille mots », qui a pour but de créer un pont entre des retraités et des personnes incarcérées.
Il est le parrain « d’Unis-Cité », une association qui offre la possibilité aux jeunes de suivre un service civil volontaire.

L'OEUVRE : LE ZÈBRE

Gaspard Sauvage est Le Zèbre. Marié depuis quinze ans à sa femme Camille, la routine a remplacé depuis longtemps l’ardeur des premières années. Notaire et père de famille, Le Zèbre décide de reconquérir Camille dans le but de revivre la passion des débuts. Par différents stratagèmes des plus fous, il tentera de séduire à nouveau la femme de sa vie.

L’ARTISTE : LEINA PICTO

Adolescente, je lisais beaucoup, essentiellement des classiques venant de la bibliothèque familiale ou de l’éducation nationale, des livres institutionnels en quelque sorte! Le Zèbre fut un de mes premiers livres acheté sans injonction ! Il a dépoussiéré l’idée que je me faisais des rapports de couple et m’a fait découvrir dans la fantaisie de ce voyage amoureux , un modèle de vie nettement plus captivant…
Avant Le Zèbre la lecture avait le poids de la culture, après elle eut l’attrait de l’aventure..!
Merci Monsieur Jardin.

PPDA--Tristam-et-Stéphane-Trapier_960x540.jpg

La mort nous guette depuis notre naissance; elle peut frapper à chaque instant et il nous faut jouir tant que nous sommes encore vivants.

Patrick Poivre d’Arvor, L’Irrésolu

L’AUTEUR : PATRICK POIVRE D’ARVOR

Patrick Poivre d’Arvor décroche son baccalauréat à 15 ans. Après l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg puis celui de Paris, il poursuit ses études au Centre de Formation des Journalistes d’où il sort diplômé en 1971. Patrick Poivre d’Arvor débute sa carrière à France Inter en 1971. Il est ensuite engagé par Antenne 2 qui le nomme chef du service politique, puis présentateur et rédacteur en chef du JT de 20 h jusqu’en 1983. Après un court passage chez Canal Plus, PPDA rejoint TF1 en 1986 pour y présenter le magazine A la folie pas du tout puis le JT de 20 heures. Parallèlement, il anime l’émission littéraire Exlibris à partir de 1988, rebaptisée Vol de nuit. Il est ensuite évincé de TF1 et présente son dernier journal le 10 juillet 2008. C’est la journaliste Laurence Ferrari qui lui succède. Patrick Poivre d’Arvor rebondit sur France 5 et anime La traversée du miroir de 2009 à 2012 et Une maison, un écrivain. Depuis janvier 2014, PPDA anime la tranche d’informations entre 19h et 20h sur Radio Classique. En avril et mai 2018, Patrick Poivre d’Arvor occupe la scène du Casino de Paris avec « Patrick et ses fantômes ».

L'OEUVRE : L’IRRÉSOLU

Le héros du roman, Victor Priakov, né de père inconnu et de mère ouvrière, est d’abord condamné à la prison pour son engagement anarchiste. A sa libération, il monte à Paris en quête, à la fois, de ses origines et d’un brillant destin qui s’achèvera tragiquement.

LES ARTISTES : STÉPHANE TRAPIER ET TRISTAM

Tristam et Stéphane se connaissent depuis longtemps et leur rêve était de peindre en duo. Le moment est venu ! Dans cette oeuvre à 2 pinceaux, on retrouve le style simple, précis et franc de Stéphane Trapier et le style néo pop et sensuel de Tristam. L’irrésolu se passe au XIXe siècle, une période qui motive les 2 artistes car il est évident que tout a été inventé en matière de modernité à cette époque, en littérature tout particulièrement… Pour eux, il est urgent que les enfants et les ados abandonnent Instagram ou Facebook pour lire Jules Verne, Stevenson ou HG Wells !

Orsenna-Atelier-Une_960x540.jpg

Bénissez la chance, mes enfants, d'avoir vu le jour dans l'une des plus belles langues de la Terre. Le français est votre pays. Apprenez-le, inventez-le. Ce sera toute votre vie votre ami le plus intime.

Erik Orsenna, La grammaire est une chanson douce

L’AUTEUR : ERIK ORSENNA

Après des études de philosophie et de sciences politiques, Erik Orsenna choisit l’économie. De retour d’Angleterre (London School of Economics), il publie son premier roman en même temps qu’il devient docteur d’État. Raymond Barre préside son jury. Suivent 11 années de recherche et d’enseignement dans le domaine de la finance internationale et de l’économie du développement (Université de Paris I, École normale supérieure).
En 1981, Jean-Pierre Cot, ministre de la Coopération, l’appelle à son cabinet. Il s’y occupera des matières premières et des négociations multilatérales. Deux ans plus tard, il rejoint l’Élysée en tant que conseiller culturel de François Mitterrand.
Dans les années 1990, auprès de Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères, Erik Orsenna traitera de la démocratisation en Afrique et des relations entre l’Europe du Sud et le Maghreb.
Entre-temps, il quitte l’Université pour entrer, en décembre 1985, au Conseil d’État. Aujourd’hui conseiller d’État honoraire, il est revenu à des activités d’économiste et d’entrepreneur. Et parallèlement… il écrit des romans ! Erik Orsenna a longtemps présidé le Centre de la mer (Corderie royale, à Rochefort).
Depuis mars 2016, il est ambassadeur de l’Institut Pasteur. Il est élu à l’Académie française, le 28 mai 1998, au fauteuil de Jacques-Yves Cousteau (17e fauteuil).
Erik Orsenna a toujours recherché des centres d’attraction « qui le renseignent sur l’univers ». Ainsi, les voyages, la mer et la musique tiennent une place essentielle dans sa vie et dans ses livres.

L'OEUVRE : LA GRAMMAIRE EST UNE CHANSON DOUCE

Ce livre est une promenade dans la ville des mots, pleine d’humour et de poésie, où les règles s’énoncent avec légèreté.
Les tribus de verbes et d’adjectifs, les horloges du présent et du passé s’apprivoisent peu à peu, au rythme des chansons douces de Monsieur Henri.

L’ARTISTE : ATELIER UNE – Josiane CANITROT et Florence FAUCHOIX

Florence Fauchoix et Josiane Canitrot ont créé « l’Atelier Une » et sont des artistes origamistes. Elles réalisent leurs oeuvres à quatre mains, font des plis avec les papiers traditionnels japonais tels que les washi, sakogami, kirunomi, chiyogami, pour en faire surgir les couleurs. Passionnées d’origami, l’idée de rejoindre l’exposition « Les Livres à deux Places » était une évidence! Quoi de plus naturel que de lier le papier à « Lire et faire Lire ». « La grammaire est une chanson douce » représente pour elles, LE livre qui donne envie de lire, qui s’adresse à tous, enfants comme adultes, avec un plaisir partagé : aller au bout de l’aventure.. haute en couleurs !

Queffélec-Daniel-Pillon_960x540.jpg

L' appartenance - abusement qualifiée d'identité -, voilà bien la force innée qui l'attache à la tribu, breton qu'il est avant d'être français, européen. Ce n'est pas un repli, c'est un ancrage.

Yann Queffélec, Dictionnaire amoureux de la Bretagne

L’AUTEUR :YANN QUEFFÉLEC

Yann Queffélec est l’auteur de nombreux romans et d’un recueil de poèmes. Il y décrit des personnages passionnés en mal d’amour. Il écrit aussi des paroles de chansons, notamment Né pour vivre et La Ville ainsi soit-il et toutes les chansons de l’album éponyme pour Pierre Bachelet.
Tout en résidant à Paris, Yann Queffélec a gardé de fortes attaches en Bretagne notamment à l’Aber-Ildut.

L'OEUVRE : DICTIONNAIRE AMOUREUX DE LA BRETAGNE

De A comme Aber à Z comme Zénith. Quand on aime, on ne compte pas ? Yann Queffélec n’a pas compté pour mitonner cette cotriade géante, chant polyphonique à la Bretagne de tous les temps. De César (le fourbe vainqueur des Vénètes) à Bécassine (qu’il réhabilite), du cochon au homard, de « Brest même à Saint-Malo et à Belle-Ile », il tient la barre de son dictionnaire amoureux comme celle d’un bateau ivre et joyeux. Au détour d’une entrée de ce dictionnaire consacré à la duchesse Anne de Bretagne, il en profite pour déclarer sa «tendresse» à celle qui pourtant fut coupable du rattachement de la Bretagne à la France. Nous voilà prévenus. L’auteur des «Noces barbares» entend défendre son idée de la région, sans chouineries ni nostalgie. Véritable roman familial, ce dictionnaire aux accents intimes nous permet de découvrir une Bretagne féconde et genéreuse.

L’ARTISTE : DANIEL PILLON

Natif de Trouville-sur-mer, Daniel Pillon s’est installé dans la région honfleuraise. Depuis toujours, il s’exprime de façons différentes, sous la forme de dessins et peintures, pour exprimer ce qu’il ressent. Quelques formations, dont l’Ecole d’Arts Graphiques de l’Estuaire, lui ont permis de progresser dans l’expression de son loisir pictural.

Illustrer ce Livre à deux Places qui rend un hommage à l’auteur Yann QUEFFELEC a été une véritable opportunité, celle de témoigner mon amour à la Bretagne. En effet nous avons en famille passé pendant 16 ans nos vacances dans cette région et en avons des souvenirs inouïs. C’est aussi pour moi, une façon originale de communier avec l’auteur par la peinture.

Ribes-et-Stéphane-Trapier_960x540.jpg

Quand je vois ces galeries qui n'en finissent pas avec toutes ces statues alignées, je me dis qu'on ne parle pas assez de sexe à la maison, Françoise.

Jean-Michel Ribes, Musée haut, musée bas

 

L’AUTEUR : JEAN-MICHEL RIBES

Jean-Michel Ribes est un grand nom du théâtre français. Il fonde sa première troupe en 1966, la compagnie du Pallium. Le jeune homme s’entoure du dramaturge Roland Topor et d’acteurs prometteurs tels que Gérard Darmon, Daniel Prévost ou Jean-Pierre Bacri. C’est à leurs côtés que Jean-Michel crée la série comique Palace. En 1995, le metteur en scène obtient le prix de l’humour noir pour son très cynique Brèves de comptoir. En 2001, le maire de Paris Bertrand Delanoë le nomme à la tête du théâtre du Rond-Point, et Jean-Michel obtient deux Molières pour sa pièce Théâtre sans animaux. Chevalier de la Légion d’honneur depuis 2007, Jean-Michel Ribes est une figure incontournable du milieu artistique français, qu’il défend ardemment et promeut à travers de nombreux festivals.

L'OEUVRE : TEXTES POUR LE THÉÂTRE

Regroupement de 3 pièces de Jean-Michel Ribes :

  • MUSÉÉ HAUT MUSÉE BAS : Dans cette histoire de musée, Jean-Michel Ribes souhaite explorer ce lieu où se rencontrent les muses, où se mêlent l’art et la vie, les
    mortels et les immortels, dans un ballet émouvant et absurde.
  • PAR-DELÀ LES MARRONNIERS : Cette pièce évoque la vie de 3 personnalités hors normes, Jacques Vaché, inventeur de « l’humour sans h », Arthur Cravan, poète boxeur, voyou dandy, et Jacques Rigaut, pour qui le suicide est « l’un des Beaux-Arts ». dans une ambiance de music-hall des années 20.
  • SULKI ET SULKU ONT DES CONVERSATIONS INTELLIGENTES : Du Bouvard et Pécuchet loufoque. Dans la foulée de Musée haut, musée bas, cette pièce excelle dans l’art du coq à l’âne et du crocen-jambe.


L’ARTISTE : STÉPHANE TRAPIER

Illustrateur au trait teinté de dérision, Stéphane Trapier est connu pour son travail dans la presse (Télérama, Le 1, XXI, Le Monde…) et dans Fluide Glacial. Depuis 2004, il collabore avec le Théâtre du Rond-Point dont il réalise toutes les affiches.

Rimbaud-Romain-quemener_960x540.jpg

Comme je descendais des Fleuves impassibles, - Je ne me sentis plus guidé par les haleurs: - Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles, - Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

Arthur Rimbaud, Le bateau ivre

L’AUTEUR : ARTHUR RIMBAUD

Pendant sa brillante scolarité, Arthur Rimbaud, dès l’âge de 15 ans, écrit des poèmes qu’il montre à ses professeurs ou qu’il publie dans de petites revues. Selon lui, le poète doit être « voyant » et « il faut être absolument moderne ». Sous l’influence de Georges Inzambrard, Arthur Rimbaud découvre Les Parnassiens. Puis, il rencontre Paul Verlaine, enthousiasmé par ses poèmes. En 1872, ils deviennent amants et Paul Verlaine abandonne femme et enfants pour fuir avec le jeune Arthur et vivre une vie de bohème entre la France, la Belgique et l’Angleterre.
En 1873, à l’issue de leur tumultueuse relation, Verlaine blesse Rimbaud d’un coup de révolver, ce qui lui vaudra 2 ans de prison. En 1874, Arthur Rimbaud, désabusé, abandonne brutalement la poésie. « L’homme aux semelles de vent » comme l’appelait Verlaine part ensuite pour l’Afrique faire du commerce et du trafic d’armes. Les difficultés financières et physiques s’accumulent, pendant qu’en France ses poèmes commencent à se diffuser. Atteint d’une tumeur à la jambe, Arthur Rimbaud est rapatrié et meurt à l’hôpital de Marseille .

L'OEUVRE : LE BATEAU IVRE

Le Bateau ivre est un poème écrit par Rimbaud à 17 ans ! Il est constitué de 25 quatrains d’alexandrins. Il raconte, à la première personne, un bateau sans maître, chahuté par les flots, qui finit par couler.

L’ARTISTE : ROMAIN QUEMENER

L’artiste a grandi à Granville. Les tableaux de Romain Quemener sont des expérimentations et il aborde son art comme une approche décorative. Ses principales sources d’inspiration sont l’univers – les autres formes de vie au-delà de notre galaxie -, la liberté de l’homme dans l’action, la mélancolie, qui lui permettent d’avoir une vision sensible sur ce qui l’entoure. Ses dessins sont un moyen de s’évader, de plonger dans un univers gorgé d’amour, de sensualité, de mysticisme. L’artiste se définit comme un peintre penseur qui est en constante recherche de sa propre existence. Ce qui a incité Romain quemener à participer à ce projet, est avant tout l’originalité de l’objet, sa taille et les possibilités multiples de créations qu’offre ce support. L’artiste s’est inspiré de la même intention que celle d’Arthur Rimbaud, en concentrant son histoire pour en faire quelque chose de métaphorique à l’oeil nu.

Sagan-Valeria-Attinelli_960x540.jpg

Vous vous faites de l'amour une idée un peu simpliste. Ce n'est pas une suite de sensations indépendantes les unes des autres. C'est autre chose. Il y a la tendresse constante, la douceur, le manque... Des choses que vous ne pouvez pas comprendre.

Françoise Sagan, Bonjour Tristesse

L’AUTEUR : FRANÇOISE SAGAN

« Adulte, gâtée par le succès, elle restera un Petit Poucet androgyne, qui sème des trous de cigarettes partout sur son passage » écrit Tristan Savin. Françoise Sagan devient célèbre à 18 ans dès son premier roman, Bonjour tristesse, publié en 1954 dont elle emprunte le titre à un vers d’Éluard.
Après avoir épousé et s’être séparée de l’éditeur Guy Schoeller, elle se remarie avec un mannequin américain Robert Westhoff dont elle a un fils, Denis Westhoff, en 1962. Françoise Sagan a écrit une vingtaine de romans : 30 millions de livres vendus en France, traduits en 15 langues, quelques pièces de théâtre, des nouvelles, des scénarios, des biographies et même des chansons. Ses thèmes favoris : la vie facile, les voitures rapides, les villas bourgeoises, le soleil, la rupture, un mélange de cynisme, de sensualité, d’indifférence et d’oisiveté. Panier percé, d’une générosité extravagante avec ses proches et tous ceux qui lui demandaient de l’aide, elle a brûlé sa vie par tous les bouts. Elle a connu les plus grands, de Gréco à Mitterrand en passant par Sartre. En 1998, la romancière avait rédigé son épitaphe « Sagan, Françoise. Fit son apparition en 1954, avec un mince roman, Bonjour tristesse, qui fut un scandale mondial. Sa disparition, après une vie et une oeuvre également agréables et bâclées, ne fut un scandale que pour elle-même.»

L'OEUVRE : BONJOUR TRISTESSE

Cécile, qui vient de rater son bac , passe l’été de ses 17 ans dans une belle villa de la Côte d’Azur avec son père Raymond et la jeune maîtresse de ce dernier, Elsa. Au programme : soleil, baignades, bronzage, lecture et fêtes. L’ambiance change radicalement quand Raymond annonce l’arrivée d’Anne. C’est une femme différente, qui apprécie la culture, les bonnes manières et l’intelligence. Dès son arrivée, un combat subtil commence entre les 3 femmes, qui se terminera de façon dramatique.

L’ARTISTE : VALERIA ATTINELLI

Valeria Attinelli se définit comme une dépressive joyeuse et compulsive. Cette artiste, jolie et intelligente, associe chacun de ses états émotionnels à la couleur qui lui semble correspondre à cet état. Lumière, couleurs, mouvement sont vraiment la matérialisation de sa propre énergie. Sur fond de joie et d’optimisme, toutes les oeuvres de Valeria Attinelli parlent d’une femme qui est libre malgré le conditionnement sociétaire. Depuis 2001, les créations de Valeria Attinelli sont présentes dans de nombreuses collections privées de France, d’Espagne et d’Amérique du Nord. L’une d’entre elles a récemment été acquise par la SACEM au titre des « oeuvres représentatives de l’art contemporain ». Valeria a choisi Françoise Sagan car elle aime les femmes libres qui vivent pleinement leurs émotions qui sont toujours des explosions de vie.

Saint-Ex-Djalouz_960x540.jpg

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire.

Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince

 

L’AUTEUR : ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY

Fils de Jean de Saint-Exupéry et de Marie de Fonscolombe, Antoine est le 3e enfant d’une famille de 5. Turbulent et désordonné, Antoine règne en maître sur la fratrie. Il invente continuellement des jeux en exigeant des autres de s’y soumettre. Très attaché à sa mère, il l’attend le soir pour être embrassé avant de s’endormir et souffre quand elle manque à cette obligation. Il met en scène des courtes pièces où il fait jouer son frère, ses soeurs et d’autres enfants, se montrant lui-même un surprenant acteur. Il écrit des vers qu’il récite et il se fâche quand on ne l’écoute pas avec attention. Dès son plus jeune âge, Antoine de Saint Exupéry est fasciné par les avions . Il fait son baptême de l’air à 12 ans à l’aérodrome d’Ambérieu-en-Bugey. En 1921 il est appelé sous les drapeaux pour effectuer son service militaire. Ayant choisi l’aviation, il est affecté au deuxième régiment d’aviation de Strasbourg. Engagé à l’Aéropostale, l’aviateur effectue le transport du courrier entre Toulouse et Dakar . Il commence à publier ses ouvrages qui relatent sa vie , ses vols et ses rencontres (celles de Jean Mermoz et de Henri Guillaumet) En 1943, Saint Ex réintègre les forces françaises libres pour réaliser de nouvelles missions de reconnaissance. Le 17 juin 1944, il décolle depuis la Corse pour une mission de repérage et disparaît en mer.

L'OEUVRE : LE PETIT PRINCE

Le Petit Prince est un conte poétique et philosophique qui connaîtra un succès mondial retentissant. Traduit à ce jour en 300 langues, Le Petit Prince est le deuxième ouvrage le plus traduit au monde après la Bible. Le narrateur est un aviateur qui, à la suite d’une panne de moteur, a dû se poser en catastrophe dans le désert du Sahara et tente seul de réparer son avion (Antoine de Saint-Exupéry se met en scène dans son oeuvre). Le lendemain de son atterrissage forcé, il est réveillé par une petite voix qui lui demande : « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! ». Chaque chapitre relate une rencontre du petit prince, qui laisse celui-ci perplexe, par rapport aux comportements absurdes des « grandes personnes ». Le langage, simple et dépouillé, parce qu’il est destiné à être compris par des enfants, est en réalité pour le narrateur le véhicule privilégié d’une conception symbolique de la vie.

L’ARTISTE : DJALOUZ

Djalouz est dessinateur, graffeur, tatoueur. Après une longue pratique du graffiti 3D en anamorphose, Djalouz souhaite ajouter et expérimenter un nouveau moyen d’expression qui laisse une grande place au dessin. Pour cela, il nous invite à découvrir sa série « Je d’enfant, dessine- moi un mouton » qui vous pose la question suivante « Adultes, comment représenter les maux du monde avec des yeux d’enfants que nous n’avons plus ? ». Dans un premier temps, ces dessins engagés nous interpellent par l’aspect naïf du trait, des formes et des couleurs mais après une lecture plus attentive, nous découvrons avec une agréable surprise, l’attention portée à chaque détail. Le dessin à première vue enfantin, laisse place à une recherche mature qui rend le travail de l’artiste attachant et juste , riche en références toujours bien choisies. Djalouz participe à ce projet car il lui tient à coeur d’inciter les gens à ouvrir un livre et à se déconnecter de leurs écrans.

Van-Cauwelaert-et-Danièle-Akmen_960x540.jpg

C'est le rôle des artistes d'ouvrir des mondes parallèles, des issues de secours pour les existences brisées, les destins qui ne mènent à rien...

Didier Van Cauwelaert, La maison des lumières

L’AUTEUR : DIDIER VAN CAUWELAERT

Le père de Didier Van Cauwelaert est un avocat qui aurait aimé être écrivain. Après un grave accident de voiture qui l’a laissé très handicapé, il a cru qu’il ne remarcherait jamais et menace de se tuer. Didier van Cauwelaert qui a alors 7 ans, décide pour son père, de devenir le plus jeune écrivain du monde. Dès son jeune âge, il envoie ses ouvrages à des maisons d’éditions. En 1982, alors qu’il a 22 ans, Didier publie son premier roman Vingt ans et des poussières aux Éditions du Seuil. Depuis, cet auteur prolifique, a écrit plus d’une vingtaine de romans ainsi que plusieurs pièces de théâtre et spectacles musicaux. L’auteur se qualifie de « romancier de la reconstruction ». Ses ouvrages pour la plupart abordent la construction de gens en difficulté, en souffrance. Il cite pour maîtres d’écriture Marcel Aymé et Romain Gary.

L’OEUVRE : LA MAISON DES LUMIÈRES

À 25 ans, Jérémie Rex, boulanger à Arcachon, est entré dans un tableau de Magritte. Là, il a retrouvé pendant 4 minutes et 30 secondes la femme de sa vie, au temps où elle l’aimait encore. Hallucination, accident cérébral, changement d’espace-temps ? Lorsqu’il reprend connaissance, les problèmes commencent pour Jérémie : comment retourner dans le tableau ? Comment échapper à la réalité pour recréer le bonheur ? De Venise au Perreux-sur-Marne, des mystères du cerveau aux secrets des chamanes, Didier van Cauwelaert nous fait partager l’irrésistible aventure d’un jeune homme ordinaire, confronté aux pièges les plus fascinants de l’amour, de l’art et de la destinée humaine.

L’ARTISTE : DANIÈLE AKMEN

Danièle Akmen a choisi de décorer La maison des lumières parce que Magritte est peut-être derrière l’une des fenêtres… parce que Venise en train bleu, en gondole ou dans un livre est toujours un voyage de rêve auquel il est difficile de résister. Comme tous les enfants avant d’écrire, l’artiste a gribouillé, dessiné, « peinturé » et elle n’a pas arrêté en grandissant. Sans doute son père, qui était dessinateur (et ses amis peintres), lui ont-ils laissé croire qu’elle n’avait que ça à faire. Après un court passage aux Arts Décos de Nice et Limoges, le hasard des rencontres a permis à Danièle Akmen d’ exposer « ses petites images » à Paris, de rencontrer un « marchand » qui est devenu un ami et qui lui a permis de continuer à croire que l’essentiel était de peindre.

Galerie DANIEL VARENNE
8 rue Toepffe
1206 GENEVE

Verne-et-Marine-di-Stali_960x540.jpg

Je ne poursuis pas mon chemin, c'est mon chemin qui me poursuit.

Jules Verne, Cinq semaines en ballon

L’AUTEUR : JULES VERNE

Grande figure de la littérature française, Jules Verne est un pionnier des romans de science-fiction. Il vit à l’époque des grands progrès : l’électricité, le téléphone, le télégraphe, les chemins de fer et les machines à vapeur. Ce passionné de littérature et de découvertes scientifiques mêla habilement les deux genres pour nous emmener dans des Voyages extraordinaires, où l’impossible paraît possible.
En 1862, Jules Verne rencontre un éditeur du nom de Pierre-Jules Hetzel. Il lui propose un manuscrit intitulé Voyage en l’air. Il sera publié sous le titre Cinq semaines en ballon, connaîtra un grand succès et sera le premier volume des Voyages extraordinaires (qui en comptera 54 au total). C’est le début d’une longue collaboration et d’une longue amitié entre Verne et Hetzel.
En 1867, Jules Verne embarque pour l’Amérique avec son frère à bord d’un paquebot et écrit Le Tour du monde en 80 jours, qui reçoit les acclamations du public.
1886 : année sombre Jules Verne est victime de la folie de son neveu qui lui tire dessus avec un revolver. Touché à la jambe, il boitera pour le reste de sa vie. Quelques jours plus tard, son éditeur Hetzel décède à Monaco. La santé de Jules Verne se fait de plus en plus fragile et il meurt suite à une crise de diabète.

L’OEUVRE : CINQ SEMAINES EN BALLON

L’inventeur Samuel Fergusson, son serviteur Joe et son ami Dick Kennedy décident de traverser le continent africain – alors partiellement inexploré – dans un ballon gonflé à l’hydrogène. L’inventeur a en effet imaginé un dispositif qui, en lui évitant de perdre du gaz ou d’avoir à jeter du lest pour ajuster son altitude,permet des trajets plus longs. De Zanzibar, les 3 aéronautes font la traversée au terme de laquelle ils atteignent le Sénégal avant de revenir en Angleterre.

L’ARTISTE : MARINE DI STALI

Marine (Duval-Stalla) Di Stali est née à Paris le 5 juin 1972 . Elle vit et travaille en Provence. Marine débute ses études à l’Académie Charpentier, avant d’intégrer l’Ecole Supérieure d’Art Graphique Met de Peninghen pendant 3 ans. Elle choisit ensuite de passer une année aux Ateliers des Beaux-Arts de la ville de Paris, travaille avec Martin Bissière, Michel Geminiani, Joël Trollier, Olivier Di Pizio. Puis Marine intègre l’Ecole Supérieure des Beaux-arts de Paris. Elle y restera 5 ans et travaillera avec Vladimir Velicovick, et d’autres artistes de grande réputation avant d’obtenir son diplôme avec succès en 2000.
Marine Di Stali a choisi Jules Verne car cet auteur est populaire dans le monde entier, il invite à plusieurs voyages, à des rêves à n’en plus finir, à l’imagination, à l’utopie, à des images d’ailleurs. On voyage en imaginant…on explore des endroits inconnus, la science et le progrès sont constants. Cinq semaines en ballon c’est la conquête du ciel, sur l’une des terres que l’artiste affectionne et qui l’inspire : l’Afrique .

 

Werber-Alan-Cariddi_960x540.jpg

Les plus silencieux s'avèrent souvent les meilleurs orateurs dès qu'on leur en donne l'occasion.

Bernard Werber, Les Thanatonautes

L’AUTEUR : BERNARD WERBER

Bernard Werber fut tout d’abord inspiré par le dessin et à 5 ans, encouragé par son professeur, il veut devenir dessinateur professionnel. Mais à 8 ans, il écrit l’histoire d’une puce se promenant sur un corps humain, ce qui le fait dévier de son rêve original et il se consacre à la lecture et à l’écriture. Après son bac, il commence l’écriture des Fourmis d’après un scénario de 7 pages pour en faire, avec Fabrice Coget, une bande dessinée. C’est à cette époque qu’il met en place une discipline toujours d’actualité pour lui : 4 heures d’écriture tous les matins !
Après des études en criminologie à Toulouse et de journalisme à l’ESJ de Paris, Bernard Werber devient pigiste dans plusieurs journaux puis journaliste scientifique au Nouvel Observateur. Avec 30 millions d’exemplaires vendus dans le monde, traduits en 35 langues, Bernard Werber est l’un des auteurs français contemporains les plus lus au monde. Dans ses oeuvres, l’auteur fait se rencontrer spiritualité, sciencfiction, polar, biologie, mythologie, un style qu’il qualifie parfois de « philosophie-fiction ».

L’OEUVRE : LES THANATONAUTES

Publié en 1994 aux Éditions Albin Michel, ce livre qui mêle science et fantastique propose une version spiritualiste des expériences de mort imminente. Le mot « Thanatonaute » est une combinaison des racines grecques « Thanato » signifiant « la mort » et « naute » signifiant « navigateur » soit littéralement, « le navigateur de la mort ». Bernard Werber a déclaré avoir produit quelques chapitres de son livre par écriture automatique. C’est-à-dire qu’il n’y avait pas d’intention d’intégrer le récit à une intrigue, ses doigts couraient tout seuls sur le clavier. Ensuite il relisait, pour découvrir ce qu’il avait écrit !

L’ARTISTE : ALAN CARIDDI

Les peintures et les dessins d’Alan Cariddi reflètent le langage universel de la géométrie omniprésente à travers le monde, de l’infinitésimal au colossal. L’artiste cherche à créer un espace qui invite le spectateur à se perdre dans un voyage dans l’espace et dans le temps. Alan Cariddi participe à l’exposition « Les Livres à deux Places » car il trouve le projet original, ambitieux et très important, car dans le monde moderne dans lequel nous vivons, les gens ne prennent plus le temps de lire. Il a, dans sa vie personnelle, été très touché par le livre Les Thanatonautes et depuis il est un grand fan des ouvrages de Bernard Werber. L’artiste espère que son travail encouragera les gens à découvrir ce livre , cet auteur et à aimer la lecture.

Top