CHANG-KI CHUNG

Chang Ki Chung est un photographe intimiste. Un poète qui utilise la lumière avec une parfaite maîtrise pour entrer en communion et magnifier les objets ou les végétaux qu’il photographie...

L’artiste débute en tant que photographe de mode au sein du département Publicitaire de grands groupes coréens tels qu’Amore Pacic ou Cheil Communication.

En 1987, il monte son propre studio photographique à Séoul. Cinq ans plus tard, Chang Ki Chung décide de s’éloigner de Séoul pour se consacrer au genre photographique qui l’avait incité à devenir photographe. A l’instar des grands maîtres qu’il admire, Edward Weston ou Ansel Adams, il pratique la photographie d’art en noir et blanc. Son nouveau cadre de vie lui inspire, de 1993 à 2009, 2 séries de nature morte, qui sont à la fois issues du registre botanique et des objets familiers du quotidien.

Sa dernière série, « Promises » commencée en 2010, est un parcours autobiographique, en noir et blanc, symbolisé par la mise en situation du fruit de la connaissance, la pomme...

TRANSMISSION – 2015

“Un jour en me promenant dans une brocante, j’ai découvert d’anciennes bobines qui m’ont rappelé celles de mes souvenirs d’enfance.” Par la série Transmission, l’artiste partage cette émotion forte liée à l’enfance guidée par le fil de la bobine mais également une culture, impalpable et présente à la fois.

Top
X

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Internet, sans quoi sa fonctionnalité serait limitée. Veuillez cliquer sur la croix pour confirmer que vous acceptez notre utilisation des cookies sur ce site Internet. Ou bien cliquez ici pour savoir comment modifier les paramétrages de vos cookies.